Achat immobilier à Marseille, appartement, maison ou villa ?

Achat appartement, maison ou villa

 

A Marseille, les acquéreurs potentiels guettent les bonnes affaires notamment des achats d’appartements dans les différents arrondissements de la cité phocéenne. La ville offre de nombreux atouts aux investisseurs potentiels suite à la métamorphose profonde de la ville au cours des dernières années

Le centre ville de Marseille s’est considérablement embelli. Piétonisation du Vieux-Port, érection du Mucem, ouverture d’un cinq-étoiles dans l’ancien hôtel-Dieu… Le frémissement du marché immobilier dans le centre-ville (Ier, IIe, IIIe et VIe arrondissements) doit beaucoup aux travaux d’embellissement réalisés à l’occasion de l’opération “Marseille, capital européenne de la culture 2013”. De plus en plus de Marseillais notamment des néo-Marseillais, se montrent intéressés par l’achat d’un pied-à-terre dans le secteur comme par exemple un appartement avec vue sur mer. Un petit appartement à rénover, bien situé, face à la Vieille-Charité, a récemment été vendu 100 000 € à des Allemands. Sur les quais du Vieux-Port, les logements se monnaient bien plus cher. Dans une résidence récente du quai Rive-Neuve, un appartement de 100 m2, avec une belle terrasse, est proposé à 680 000 €. Dans un immeuble Pouillon, un bel appartement de 95m2, avec vue sur Notre-Dame-de-la-Garde, est parti en dix jours à 320 000€. A Marseille, les appartements connaissent une demande importante.

Dans le XIe arrondissement, les quartiers vallonnés d’Eoures, la Treille et les Camoins, chers au Pagnol des Souvenirs d’enfance, connaissent une demande de plus en plus forte. Mais les prix y ont grimpé en flèche. Aux Camoins, une belle maison de 200 m2, avec un terrain arboré de 1000 m2 et une piscine, est en vente depuis un an à 730 000 euros. Elle se vendra finalement à 620 000 euros. Dans un lotissement du même secteur, une maison de 90 m2, avec un jardin de 400 m2 et une piscine, proposée à 390 000 euros, vient de se vendre 345 000 euros.

Vers la Valentine et la Pomme, les prix sont plus modérés. Les 3- et 4-pièces dans des copropriétés bien entretenues, qui s’échangeaient entre 220 000 et 230 000 euros il y a trois ans encore, se négocient aujourd’hui autour de 180 000 euros. Dans une résidence verdoyante proche de la ligne du tramway, un 4-pièces de 80 m2, avec parking, s’est vendu 170 000 euros. Alors qu’il s’agisse d’appartement ou de maison, dans la cité phocéenne tous les types de biens immobiliers sont prisés et la demande ne cesse de croitre.